Coup de coeur sur le salon : Yexian et le soulier d’or – Chun-Liang Yeh, Yi Wang

Chun-Liang Yeh
Yexian et le soulier d’or
HongFei Cultures, 2011, 40p., 15,20 €.

Couverture du livre Yexian et le soulier d'or de Chun-Liang Yeh et Wang Yi

Yexian et le soulier d’or, couverture de Wang Yi, HongFei Cultures, 2011

Yexian, jeune fille sensible et sage, est tourmentée par sa belle-mère et sa demi-sœur. Elle trouve du soutien auprès d’un poisson aux yeux d’or qui réalise tous ses souhaits. Grâce aux pouvoirs magiques de ce dernier, Yexian se rend secrètement à une fête au cours de laquelle elle perd, en s’enfuyant, un soulier d’or. Ce récit est la traduction d’un texte chinois de Duan Chengshi, datant du IXe siècle ; un conte surprenant où huit cent ans avant Charles Perrault on reconnaît le personnage, aujourd’hui populaire, de Cendrillon. La source de la fabuleuse histoire de Yexian, qui a traversé les siècles et les océans, est aussi mystérieuse que la légende elle-même. Chun-Liang Yeh s’inspire pour ses histoires de la riche tradition de la littérature chinoise ; c’est également le cas dans L’Auberge des ânes nouvellement paru dans la même collection « Contes de Chine ». L’auteur réussit un parfait équilibre entre une narration belle et sobre, qui s’est voulue fidèle au texte original, une intonation poétique et émouvante, et les rebondissements qui maintiennent l’intérêt du jeune lecteur. S’inspirant de l’art du batik et des costumes traditionnels Mao, Wang Yi accompagne le texte d’illustrations gaies, colorées et acidulées ouvrant ainsi aux enfants (à partir de 6 ans) une fenêtre dans la culture chinoise.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *