Coup de coeur sur le salon : Les voisins musiciens – Junko Shibuya

Junko Shibuya
Les Voisins Musiciens
Autrement Jeunesse, 2011, 54p., 12,50 €.

Couverture des "Voisins musiciens" de Junko Shibuya

Les Voisins musiciens, couverture, éditions Autrement, 2011

C’est la fête des voisins ! Junko Shibuya, auteure-illustratrice et graphiste, a donc plus d’un tour dans son sac. C’est d’abord au Japon que Les Voisins Musiciens est publié, et en 2007, il paraît en France aux éditions Autrement. L’histoire ne nous est racontée qu’à travers des images ; des images faites de noir et de blanc, puis des images submergées par les couleurs au fur et à mesure que les notes de musiques jaillissent. Les mots brillent par leur absence et les couleurs sont parfaitement unies à la mélodie de nos musiciens prodiges. Un petit garçon, attristé du départ de ses voisins, voit très vite de nouveaux occupants qui emménagent ! Pour leur souhaiter la bienvenue, il se munit de son violon et les notes résonnent. Elles sont d’abord douces et ravissantes alliées à des couleurs tendres, puis plus graves associées à des couleurs plus agressives. La réponse de la nouvelle voisine ne tarde pas, elle se met à son piano : notes classiques, notes virtuoses, le voisin se joint à son monde de couleur. Leurs deux mondes fusionnent et forment celui de la nature et d’une nouvelle amitié. L’auteur exprime à travers les formes et surtout les couleurs, les émotions provoquées par la musique. Après le succès d’À quoi ça rime ? où elle s’amusait à jouer avec les mots et les images, Junko Shibuya explore, dans ce deuxième album, un nouveau mode d’expression graphique qui est susceptible de toucher un très large public.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *