Les statistiques de « Monde du Livre »

La plateforme Hypotheses.org met à disposition de ses utilisateurs un outil permettant de visualiser quotidiennement les statistiques web de leur blog. Plus précisément, ces statistiques permettent d’informer sur le nombre de visiteurs, les différentes manières utilisées pour arriver sur les pages, la durée des visites, etc.
Avoir un regard sur ces statistiques est une tâche qui incombe au chargé de communication. Nous rapprochant de la fin de l’année universitaire, nous vous proposons de revenir sur les évolutions statistiques du carnet Monde du livre depuis que notre équipe de rédaction en a repris la responsabilité.

Si l’on parle d’un point de vue global, l’outil d’analyse le plus important reste celui du nombre de visites que le carnet comptabilise. Nous avons repris les publications le 19 octobre 2014. Nous nous attarderons ainsi sur la période d’octobre 2014 à mars 2015.

Tableau comparatif des connexions et des visiteurs entre 2014 et 2015

Tableau comparatif des connexions et des visiteurs entre 2014 et 2015

Comme on peut le constater, le nombre de visites augmente régulièrement depuis le mois de septembre 2014. Ici, le plus important est le nombre de visiteurs uniques.

Un autre indicateur important : le nombre de pages vues. Il s’agit de l’ouverture d’une seule page par un visiteur, qui peut évidemment en ouvrir plusieurs durant sa visite. Lorsque cet indicateur est élevé, cela signifie que le contenu des pages est attractif.

Si les statistiques sont en constante augmentation jusqu’en janvier, on remarque une baisse de la fréquentation du site à partir de février. Nous reviendrons sur ce point.

La durée des visites est également importante puisqu’elle démontre les raisons pour lesquelles les utilisateurs viennent sur le blog. En théorie, une visite assez longue serait un point positif. La durée des visites sur le blog est d’environ 5 minutes (333 secondes), ce qui reste tout à fait raisonnable.

Malheureusement, cet indicateur est biaisé car la durée des visites est mesurée entre deux clics de l’utilisateur. Ainsi, si celui-ci décide de fermer son navigateur après la lecture de nos billets, les statistiques ne comptabiliseront pas de durée pour cette visite. D’autre part, un internaute peut également décider d’ouvrir un de nos articles puis de partir déjeuner en laissant la page ouverte. En revenant trois heures plus tard, il rouvrirait la page et poursuivrait sa navigation, à l’intérieur du site Hypothèses, les statistiques comptabilisant une visite dont la longueur n’aurait pas été effective. Dans ce cas, la durée de la visite est surestimée.

À ce propos, il est également important de s’attarder sur les articles attirant le plus de public. Outre la page d’accueil du blog, le billet le plus consulté demeure Le marché du manga en France, paru le 1er septembre 2014. Les billets sur les bibliothèques sont également très populaires, comme La gratuité en bibliothèque, paru le 19 décembre 2014 ou PirateBox et BiblioBox, défense de la neutralité du net et mise en valeur des communs, paru le 26 janvier 2015. On remarquera que les pages d’entrée, c’est-à-dire les pages par lesquelles arrivent les visiteurs, sont le même genre d’articles. Cela sans compter la page d’accueil, qui arrive toujours en premier, ce qui démontre que c’est l’ensemble de nos publications qui intéresse les internautes, pas seulement un article en particulier. Tout cela varie évidemment en fonction de l’actualité des publications.

Top 5 des articles les plus consultés

 

Top 5 des pages d'entrée en janvier 2015

Top 5 des pages d’entrée en janvier 2015

En ce qui concerne les sources du trafic du site, on peut les diviser en trois catégories.

Tout d’abord, le trafic de recherche correspond à celui initié par les moteurs de recherches comme Google, Yahoo ou Bing. Sur le blog, ce trafic vient majoritairement, et sans surprise, de Google. Le trafic référent est celui des visiteurs venus depuis des liens sur des pages externes. On notera que ces derniers sont Twitter, Facebook, le site de l’université d’Aix-Marseille ainsi que la page d’accueil du site Hypotheses.org, où nos billets sont apparus plusieurs fois à la une.

Pour finir, le trafic direct est celui qui vient d’une adresse tapée directement dans la barre URL, via un lien entré en Favoris ou sur des sites de Bookmarking1. Ce trafic est le plus important sur notre blog puisqu’il représente en moyenne plus de 80% des visiteurs. Sur d’autres carnets d’Hypothèses, on remarque que ce type de trafic représente en moyenne entre 30 et 60%2. Nous nous situons donc au dessus de la moyenne, ce qui suppose un lectorat particulier.

Moyen de connexion au site

Moyen de connexion au site

Les mots qui permettent aux utilisateurs de trouver nos billets lors de leur recherche se rapportent simplement au sujet des articles, comme « Sabine Wespieser », « agent littéraire » ou « bibliothérapie ». Ces mots correspondent simplement aux mots contenus dans le titre de nos billets, qui sont donc correctement référencés par les moteurs de recherche.

Pour finir, il s’agit d’étudier la géolocalisation des connexions au blog. À ce propos, on peut revenir sur la baisse de la fréquentation depuis le mois de février 2015. Jusqu’à ce mois, le pays d’où provenait le plus de connexions était étonnamment la Norvège, qui disparaît de nos statistiques au mois de février.

Cette information peut s’expliquer de deux manières. Dans le premier cas, si l’on se penche sur les différentes sources nous amenant des visiteurs, on ne remarque pas de sites particuliers pouvant venir de Norvège (sites dont le nom de domaine finit par .no) ou s’adressant à des utilisateurs internationaux. On peut donc facilement supposer qu’il s’agit de spam, c’est à dire de robots chargés de visiter internet aléatoirement.

Pays d'où proviennent les connexions

Pays d’où proviennent les connexions

L’étude de ces données géographiques n’est parfois pas très exploitable mais nous permet tout de même de constater que beaucoup de nationalités consultent notre blog. Notre projet de partenariat avec le Master Monde Anglophone de l’Université d’Aix-Marseille, qui consiste à proposer des résumés des articles en anglais, se voit donc confirmer ici toute sa légitimité.

Cette étude de statistiques nous permet finalement de prouver à nos lecteurs que nous restons attentifs à leurs souhaits et que sans eux, l’intérêt de notre travail s’en trouverait bien amoindri.
Merci encore de la part de toute l’équipe de la rédaction pour votre soutien !

Pour en savoir plus :

1 Le bookmarking est une façon pour les internautes de stocker, de classer, de chercher et de partager leurs liens favoris.

2 Données concernant un carnet au hasard et un autre parmi les plus populaires de la plateforme. Nous ne divulguerons pas leurs noms car il leur appartient de rendre ces informations publiques ou non.
 .

Licence Creative CommonsCe billet est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International. Les illustrations conservent leurs propres conditions d’utilisation


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *