Grains de sel 2015 : le festival du livre et de la parole d’enfant

http://grainsdesel.aubagne.fr/programme/

Affiche illustrée par Nathalie Novi pour le salon du livre d’Aubagne 2015.

Du 19 au 22 novembre 2015 a eu lieu la 5e édition de Grains de sel, le festival du livre et de la parole d’enfant, partenaire de l’UNICEF. Cette année, le thème était « Au fil de l’enfance, de la naissance à l’adolescence ». Créé en 2011 et organisé par la Librairie du Lycée d’Aubagne et L’Alinéa de Martigues, Grains de sel est le rendez-vous annuel des enfants et de leurs familles en région PACA, mais aussi des acteurs du monde du livre qui participent aux Rencontres professionnelles se déroulant dans le cadre de la manifestation. Comme chaque année, de nombreux auteurs et illustrateurs de littérature pour la jeunesse étaient présents, comme Pierre Delye, Alan Mets, Susie Morgenstern ou encore Nathalie Novi.

Suite aux attentats de Paris, et aux consignes de sécurité empêchant les sorties scolaires, Grains de sel n’a pas ouvert ses portes le jeudi et le vendredi – ces deux journées sont habituellement consacrées à l’accueil des élèves d’Aubagne. Cependant, les auteurs, les illustrateurs et les animateurs d’ateliers sont allés à leur rencontre dans les écoles primaires d’Aubagne.

 

Marcel Pagnol et L’École des loisirs à l’honneur

À l’occasion du 120e anniversaire de l’humaniste du XXe siècle, Marcel Pagnol, des événements variés ont eu lieu lors du festival. Les éditions Bamboo, qui ont édité les premiers tomes des Souvenirs d’enfance en bande dessinée, exposaient un choix de planches de La Gloire de mon père et de Merlusse. Une rencontre a également été organisée autour de cette thématique ; elle a réuni Nicolas Pagnol, petit fils de Marcel Pagnol, mais aussi Serge Scotto, co-scénariste des bandes dessinées, et Morgann Tanco, dessinateur de La Gloire de mon père. Les auteurs étaient en dédicace sur le stand « Le monde de Marcel » dans le Salon Shéhérazade.

Par ailleurs, pour fêter les 50 ans de la création de la maison d’édition L’École des Loisirs, le festival a présenté à l’Escale Rencontres l’exposition « Nos héros préférés ».

Une véritable librairie grandeur nature pour tous les âges

Grains de sel occupait donc cinq lieux différents, tous situés dans le centre ville d’Aubagne : le Salon Shéhérazade, le théâtre Comœdia, le cinéma Pagnol, l’Espace des Libertés et l’Espace Bras d’Or.

Cette année, le Salon Shéhérazade est devenu une grande librairie thématique, remplaçant les stands d’éditeurs des précédentes années par une division de l’espace selon les genres littéraires – album, roman, documentaire, etc. L’Espace des Libertés, lui, était consacré aux livres pour la petite enfance mais aussi aux ouvrages scientifiques et philosophiques. Ces endroits dédiés aux livres, aux auteurs et aux illustrateurs, ont permis au public de découvrir la richesse et la diversité de la littérature pour la jeunesse. Des albums pour les tout-petits aux romans pour adolescents, en passant par les documentaires, les livres d’art, les bandes dessinées et les mangas, il y en avait pour tous les goûts et pour tous les âges.

Des intervenants qui œuvrent en faveur de la promotion du livre

Outreces stands thématiques ou dédiés à un genre, d’autres stands étaient occupés par des organismes spécifiques. Aussi, la Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône (BDP13) a mis à disposition du public des tablettes numériques pour tester diverses applications jeunesse. Ainsi, la bibliothèque proposait des lectures d’albums aux enfants tout en mettant l’accent sur la création numérique et le jeu.

Les 20, 21 et 22 novembre, le Collectif de bibliothécaires et intervenants en action culturelle (COBIAC) était présent sur le Salon pour promouvoir le catalogue d’éditeurs jeunesse libanais. Le COBIAC, fondé en 1979, œuvre pour la création de bibliothèques dans les pays en voie de développement afin de favoriser l’accès à la lecture.

Toujours dans cette optique de promotion de la lecture, lestand « Qu’est-ce qu’un livre ? » a été monté au sein du Salon Shérérazade, afin de pouvoir s’interroger avec les enfants sur la notion de livre en tant que support de lecture mais aussi en tant qu’objet qui fait sens lorsqu’il est pris dans son intégralité.

Par ailleurs, des ateliers et des animations autour de l’éveil des sens et de l’apprentissage ont été mis en place. Tous les ateliers proposés ont été animés par des professionnels de la ville d’Aubagne et de la Fédération des Amis de l’instruction laïque (AIL 13), ainsi que des intervenants extérieurs et des associations :

  • L’association Les Petits Débrouillards (atelier questions de sciences) ;
  • L’association Art’Euro (atelier chocolat-théâtre) ;
  • L’association Kiddischool (atelier des mots-des langues) ;
  • L’association Envies Enjeux 13 (ateliers jeux) ;
  • Annick Latour-Derien, docteur en philosophie (atelier philo) ;
  • Stéphanie Ghigonetto, sophrologue (atelier harmonie-bien-être) ;
  • Les bénévoles du dispositif « Lire et faire lire » de la Ligue de l’Enseignement.

Des spectacles ont également été joués au Théâtre Comœdia et à l’Espace Bras D’Or.

Nos coups de cœur sur le Salon

Les étudiants du master professionnel « Monde du livre » d’Aix-Marseille université ont participé à la mise en place et à l’organisation du festival.

Ces derniers présentent ci-dessous leur coup de cœur :

Album

« Cet album sans texte signé Aaron Becker guide l’enfant au fil des pages vers les aventures invraisemblables d’une jeune fille. À l’aide d’un crayon magique, elle s’évade de son quotidien ennuyeux par la force de son imagination. Les illustrations à l’encre, la plume et l’aquarelle célèbrent le pouvoir de la pensée, dans un décor onirique qui invite à l’aventure et à l’évasion. », Marie Farrugia.

BECKER, Aaron, Imagine, Gautier-Languereau, 2014

« C’est avec plaisir que l’on redécouvre ce livre de coloriage incontournable. Le Livre avec un trou, contrairement aux apparences, est une véritable montagne d’idées et développera l’imagination des petits comme des grands enfants ! », Marine Mayon.

TULLET, Hervé, Le Livre avec un trou, Bayard jeunesse, 2011.

« L’heure bleue, cet instant où la lumière, en se retirant lentement, offre à la nature l’occasion de se parer de ses plus beaux atours. Et au lecteur celle de s’émerveiller devant le spectacle d’un crépuscule sublimé par Isabelle Simler, dont le dernier album, Cette nuit-là… au musée, vient de paraître. », Jordy Niess.

SIMLER, Isabelle, Heure bleue, Éditions Courtes et longues, 2015.

« Avec ces petits pois attachants et d’un vert éclatant, Marine Rivoal propose une belle métaphore de la vie, avec le passage de l’enfance à l’âge adulte. Pour son premier album, elle a utilisé la technique de la gravure. », Laurie Asplanato.

RIVOAL, Marine, Trois petits pois, Rouergue, 2012.

« La Pire des princesses met en scène une princesse à l’âme baroudeuse qui n’apprécie pas de rester enfermée dans sa tour tandis que son prince part à l’aventure. Chaussée de ses converses jaunes, elle va reprendre sa liberté et parcourir le monde sur le dos du dragon, son nouvel allié ! Anna Kemp nous propose un texte plein d’humour qui brise les clichés et se mêle à merveille aux illustrations de Sara Ogilvie. Un album à mettre entre toutes les mains pour rappeler que ce n’est pas parce qu’on est une princesse qu’on est forcément fragile et qu’on ne peut pas être courageuse ou indépendante ! », Clara Ballester.

KEMP, Anna et OGILVIE, Sara, La Pire des princesses, Milan, 2013.

« Traitant du thème de l’handicap, Jeong Jin-ho a raconté dans cet album une histoire douce et poétique qui a été récompensée par le prix Ragazzi de Bologne, officieusement reconnu comme le Prix Nobel de la littérature jeunesse. Un regard original et l’utilisation du noir et blanc charment le regard du lecteur. Peut-être que, après avoir tourné la dernière page de cet album, nous regarderons en haut plus souvent qu’avant. », Jaehui Lee.

JEONG Jin-ho, Regarde en haut !, Rue du monde, 2015.

« Dans cet album, la Tour Eiffel prend vie et nous la suivons à travers ses errances dans la capitale. Le texte guide notre ballade dans Paris, que nous redécouvrons à travers les illustrations en noir et blanc, réalisées en découpes laser.  D’une finesse incroyable et remplies de détails, ces illustrations offrent l’image d’un Paris poétique et romantique, comme figé dans un autre temps. Un beau livre à manipuler avec précaution, qui émerveillera les petits comme les plus grands. », Crystel Junca.

DRUVERT, Hélène, Paris s’envole, Gautier-Languereau, 2014.

« Ce bref album en noir et blanc évoque la thématique de la peur du pot de façon très originale, en la transformant en une aventure à la fois effrayante et rigolote ! Cet album attire l’attention du lecteur adulte pour le mélange du texte et des images et la particularité des illustrations. », Valentina Tuveri.

PÉGORIER, Saralisa, Le Monstre des toilettes, L’Atelier du poisson soluble, 2011.

 

« Un conte classique, repris avec simplicité par Xavier Deneux à travers des illustrations qui jouent sur les vides et les pleins. Ce jeu de relief donne un rythme à la narration: l’enfant est amené à toucher les pages pour mieux saisir les moments clés de l’histoire. » Anne Castaing.

DENEUX, Xavier, Boucle d’or, Milan, 2015.

Manga

« Cette série courte traite avec douceur mais une précision presque cruelle le sujet épineux du harcèlement scolaire, d’abord du point du vue du bourreau, puis de la victime. Cruauté des enfants, passivité et courage de ceux qui subissent, ignorance, voire même bienveillance des enseignants, tous les tenants de ce sujet sont abordés en douceur et en histoire. », Marie-Charlotte Damasco.

OIMA, Yoshitoki, A Silent Voice, Kioon, 2015.

BD

« Comme dans le livre de Pagnol ou le film d’Yves Robert, c’est l’enchantement complet. Un très bel hommage illustré et une excellente adaptation d’un texte qui résiste particulièrement bien au passage du temps ! », Mihwi Park.

SCOTTO, Serge, STOFFEL, Éric et TANCO, Morgann, La Gloire de mon père, Bamboo, 2015.

Roman

« Un roman passionnant entre merveilleux et fantastique. Une histoire étrange et palpitante ponctuée de ʺphotographiesʺ qui plongent le lecteur au cœur même du récit, semblant encrer l’histoire dans la réalité. Une histoire fantastique qui s’appuie sur l’Histoire en faisait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité. », Laura Grossetti.

RIGGS, Ransom, Miss Peregrine et les enfants particuliers, Bayard, 2012.

Livre documentaire

« Messieurs Lisak et Grosson nous offrent un merveilleux guide pour partir à la découverte des oiseaux des montagnes. Pratique à transporter partout lors des sorties et excursions en montagne, les informations claires et les illustrations plus que réalistes permettent aux enfants de découvrir les oiseaux et de les reconnaître dans leur milieu naturel. », Camille Pizzaballa.

LISAK, Frédéric et GROSSON, Jean, Oiseaux des montagnes, Milan, 2012.

Imagine d'Aaron Becker, Le livre avec un trou de Hervé Tullet, Heure bleue de Isabelle Simler, Trois petits pois de Marine Rivoal, La pire des princesses d'Emmanuelle Pingault , Regarde en haut de Jin-Ho Jung, Paris s'envole d'Hélène Druvert, Le monstre des toilettes de Saralisa Pegorier , Boucle d'or de Xavier Deneux, A silent voice de Yoshitoki Ōima, La Gloire de mon père de Serge Scotto, Eric Stoffel, Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs, Oiseaux des montagnes de Frédéric Lisak

Imagine d’Aaron Becker, Le livre avec un trou de Hervé Tullet, Heure bleue de Isabelle Simler, Trois petits pois de Marine Rivoal, La pire des princesses d’Emmanuelle Pingault , Regarde en haut de Jin-Ho Jung, Paris s’envole d’Hélène Druvert, Le monstre des toilettes de Saralisa Pegorier , Boucle d’or de Xavier Deneux, A silent voice de Yoshitoki Ōima, La Gloire de mon père de Serge Scotto, Eric Stoffel, Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs, Oiseaux des montagnes de Frédéric Lisak

Bibliographie

  • BECKER, Aaron, Imagine, Paris, Gautier-Languereau, 2014, 42 p.
  • DENEUX, Xavier, Boucle d’or, Toulouse, Milan, coll. « Les imagiers gigognes », 2015, 18 p.
  • DRUVERT, Hélène, Paris s’envole, Paris, Gautier-Languereau, 2014, 40 p.
  • JEONG, Jin-ho, Regarde en haut !, Rue du monde, coll. « Coup de cœur d’ailleurs », 2015, 48 p.
  • KEMP, Anna et OGILVIE, Sara, La Pire des princesses, Toulouse, Milan, coll. « Albums 4-7ans », 2013, 30 p.
  • LISAK, Frédéric et GROSSON, Jean, Oiseaux des montagnes, Toulouse, Milan, 2012, 39 p.
  • OIMA, Yoshitoki, A Silent Voice, tome 1, Kioon, 2015, 192 p.
  • PEGORIER, Saralisa, Le Monstre des toilettes, Le-Puy-en-Velay, L’Atelier du poisson soluble, 2011, 32 p.
  • RIGGS, Ransom, Miss Peregrine et les enfants particuliers, Montrouge, Bayard, 2012, 438 p.
  • RIVOAL, Marine, Trois Petits Pois, Paris, Rouergue, 2012, 34 p.
  • SCOTTO, Serge, STOFFEL, Eric et TANCO, Morgann, La Gloire de mon père, Bamboo, coll. « Grand Angle », 2015, 104 p.
  • SIMLER, Isabelle, Heure bleue, Paris, Éditions Courtes et longues, 2015, 48 p.
  • TULLET, Hervé, Le Livre avec un trou, Montrouge, Bayard jeunesse, coll. « Albums éveil », 2011, 60 p.

Pour aller plus loin :

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *