Short Édition, l’éditeur de littérature courte

Abstract:

Short Edition is not a publisher like others: it is the “short story community publisher”. A startup from Grenoble co-founded in 2011 by Christophe Sibieude and Quentin Pleplé, Short Edition publishes all that can be read in less than twenty minutes, whether it is a short story, a poem or even a comic. Thousands of stories are freely available online (and more than 10 000 short classics among them). All these stories can be read by anyone, anywhere and anytime. Moreover, everybody can be an author: you just have to submit a text to the editorial board, which is composed of the Short Edition staff and the biggest readers among the online community (all of them volunteers). Next comes the turn of the net surfers, who vote for their favourite story. Around 10 000 authors have managed to be published this way.

Many prizes are awarded throughout the year, especially the “Grand Prix du Court”, a contest organized each season. The prize-winning texts are published in the SHORT magazine, which exists both in digital and paper forms. A children’s short literature version was also launched in 2015. A lot of French authors supply Short Edition: David Foenkinos, Alexandre Jardin, Pierre Péju, Patrick Villemin… Even the director Francis Ford Coppola, a great fan of short literature, recently visited their premises.

The co-operation with the city of Grenoble has led to the installation of eight vending machines in such places as the town hall, the tourist information office and some social centres. These distributors print a story on a ticket depending on the amount of time available: one, three or five minutes. A way to provide culture into everyday life that has been meeting with great success through the world: high schools, festivals or cinemas actually think about having their own short story vending machines.


Vous avez cinq minutes ? Ça tombe bien, il ne vous en faudra pas plus pour parcourir cet article et commencer à dévorer les dernières parutions de Short Édition, l’éditeur communautaire de la littérature courte. Créé en 2011 à Grenoble, l’éditeur publie tout ce qui se lit en moins de vingt minutes (comptant moins de 25 000 signes). Chacun peut tenter l’aventure et rejoindre une communauté de 9 500 auteurs déjà publiés et de plus de 140 000 abonnés, qui ont généré ensemble plus de 6 millions de lectures.

Leur vision est simple : « Sauver la lecture en ouvrant l’écriture à tous… et en proposant des contenus courts adaptés aux nouveaux modes de vie et aux nouveaux petits borne-short-editionécrans nomades1. » En effet, grâce à leur application, les histoires peuvent se lire partout, dans le métro comme dans les files d’attente. Huit distributeurs ont même été installés à Grenoble dans l’hôtel de ville, l’office de tourisme ou encore les bibliothèques municipales. Trois boutons permettent de choisir son histoire en fonction du temps que l’on peut y consacrer : une, trois ou cinq minutes. Christian Sibieude, directeur de Short Édition, justifie ainsi son idée : « La littérature courte a sa place partout. On s’est dit que ça pourrait être drôle d’avoir un distributeur d’histoires au même titre qu’un distributeur de boissons. Le papier donne une vraie respiration, il est beaucoup plus inattendu qu’un smartphone2

Une sélection diversifiée aux multiples supports

Plusieurs genres sont représentés : nouvelle, bande dessinée, poésie… On y trouve même une sélection de plus de 10 000 classiques, parmi lesquels des nouvelles de Maupassant ou d’Alphonse Daudet et des poèmes de Verlaine ou de Tristan Corbière. Tous ces classiques sont accompagnés de mises en contexte (par courant littéraire ou par époque) et de développements biographiques (courts, forcément).

Depuis juin 2015, Short Édition dispose d’une déclinaison jeunesse, orientée vers les 8-12 ans. Ces derniers peuvent choisir leur histoire par temps de lecture ou par thème (contes, créatures fabuleuses, etc.). En décembre, les enfants pouvaient même s’inscrire à un « calendrier de l’Avent » leur proposant chaque jour une nouvelle histoire pour patienter jusqu’à Noël.

Certaines histoires peuvent aussi être écoutées en podcast. D’autres sont destinées à être publiées sur papier. Une revue SHORT a même été créée, reprenant les meilleures histoires publiées, en version numérique ou papier (à laquelle on peut s’abonner).

La sélection des œuvres se fait par le comité éditorial, composé en partie de lecteurs et d’auteurs, quels que soient leur âge ou leur sexe, et tous bénévoles. Chaque jour, ils reçoivent une centaine de textes à lire et, s’ils sont convaincants, à mettre en avant sur le site et l’application. Si la publication en ligne, dite « libre », ne peut faire l’objet d’une rémunération de l’auteur, la publication numérique ou sur papier, dans la revue SHORT notamment, donne parfois lieu à des droits d’auteur3.

Une multitude d’événements et de prix

De nombreux prix sont décernés par Short Édition, dans le but de faire découvrir de nouveaux talents et les récompenser : Bibliothèques pour tous, Livres en tête, Haïkus, La Matinale en cavale… Le Grand Prix du court est l’un des plus importants, puisqu’il récompense les meilleures œuvres publiées sur Short Édition quatre fois par an par une publication dans la revue SHORT. « C’est une possibilité unique d’être publié, de faire valoir son talent… et surtout de se créer un cercle de lecteurs réguliers4. » Deux comités de lecture désignent les participants : celui des internautes qui votent pour l’œuvre qu’ils ont préférée, et celui de Short Édition dont la sélection constitue le prix du jury.

Short Édition, c’est aussi de nombreux concours et événements avec des partenaires pour prôner la lecture : Livres en tête, festival qui célèbre la lecture à voix haute ; Tête de lecture, où chaque mois un talent est mis en avant lors du Grand Prix du court ; et La Matinale des lycéens, événement de création littéraire en live dédié aux 14-19 ans en partenariat avec Phosphore, magazine du groupe Bayard. Ce projet d’édition communautaire reçoit le soutien d’artistes tels que Francis Ford Coppola, passionné de littérature courte, qui a récemment salué le concept de Short Édition lors de sa venue dans leurs bureaux parisiens. Il avait lui-même eu un projet similaire en 1997 avec la création d’un site et d’une revue dédiés aux histoires courtes, Zoetrope: All-Story. Des auteurs encouragent également la diffusion du format court comme David Foenkinos, Alexandre Jardin, Timothée de Fombelle et Pierre Péju.

Pourquoi aime-t-on Short Édition ? Pour faire court : « C’est simple, rapide et pratique. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que la révolution du court est en marche5. »

Pour aller plus loin :

1 Short Édition.
2 DI VINCENZO, Rossana, « Et si on installait des distributeurs d’histoires, comme à Grenoble ? », Télérama, novembre 2015.
3 Voir les conditions de publication.
4 Le Grand Prix du Court : comment ça marche ?
5 La littérature courte.

Article écrit en collaboration avec Marie Farrugia.


Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Tabbart dit :

    Les auteurs de ces histoires courtes touchent-ils des droits d’auteurs ?

    • Marie Farrugia dit :

      Bonjour, en effet, ils touchent des droits d’auteur lorsque leurs oeuvres sont publiées sur support papier. Pour plus d’informations, consulter la page suivante (en particulier le point 17) : http://short-edition.com/p/conditions-particulieres-de-publication.

      • Tabbart dit :

        Leurs cpp restent quand même extrêmement floues…
        Les pourcentages (minimes bien-sûr) sont basés sur quels prix, puisque les bornes distribuent GRATUITEMENT les nouvelles ?
        En plus si la nouvelle est retenue, il y a une exclusivité totale…
        Une fois de plus , les seuls à ne pas y trouver leur compte, seront les auteurs!

        • Jordy Niess dit :

          A ce que nous avons compris, les rémunérations sont basées sur les prix de vente des supports papier (revue SHORT notamment). Et l’exclusivité totale ne dure que 18 mois, les droits d’exploitation revenant ensuite de plein droit à l’auteur.

  2. Encore un nom d’entreprise qui fera grogner les Québécois et autres francophiles…

  1. 7 mars 2016

    […] Vous avez cinq minutes ? Ça tombe bien, il ne vous en faudra pas plus pour parcourir cet article et commencer à dévorer les dernières parutions de Short Édition, l’éditeur communautaire de la…  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *