Rencontre avec Julien Magnani et Marion Fayolle

 

Affiche de la rencontre avec Julien Magnani et Marion Fayolle prévue le 3 mars 2016 à la bibliothèque l'Alcazar à Marseille, de 10h30 à 12h30. Entrée libre. Évènement organisé par les étudiants du master professionnel Lettres "Monde du livre" d'Aix-en-Provence, en collaboration avec l'Île aux livres de la BMVR de Marseille.

Affiche de la rencontre avec Julien Magnani et Marion Fayolle prévue le 3 mars 2016 à la bibliothèque l’Alcazar à Marseille, de 10h30 à 12h30. Entrée libre.
Évènement organisé par les étudiants du master professionnel Lettres « Monde du livre » d’Aix-en-Provence, en collaboration avec l’Île aux livres de la BMVR de Marseille. Plus d’informations sur l’événement facebook de la rencontre.

Les fondations des éditions Magnani

Julien Magnani, diplômé de l’école Estienne, passionné par l’objet livre, le graphisme et l’illustration, se lance en 2011 dans l’aventure éditoriale. Son fil rouge : des livres tissés dans la plus grande tradition, dotés d’une maquette soignée, d’une typographie élégante et d’illustrations innovantes. Entre littérature pour la jeunesse, ouvrages d’art et expérimentations graphiques, ses livres sont disponibles aussi bien dans les librairies et les bibliothèques, que dans les expositions et les galeries d’art ! Vous les reconnaîtrez facilement par leur couverture, presque toujours composée sur fond blanc, ainsi que par la typographie utilisée, un Brown directement inspiré du Futura.

Dessin représentant une maison, créé par l'illustratrice et auteure Marion Fayolle et repris sur le site des éditions Magnani.

Les éditions Magnani, dessin créé par l’illustratrice et auteure Marion Fayolle.

 

Le laboratoire artistique

Les revues Nyctalope et pan réunissent de jeunes artistes qui offrent aux lecteurs, professionnels et amateurs d’art, des travaux d’expérimentation et de recherche sur la narration, sur la façon de dire en images, ou tout simplement sur de nouvelles manières de créer.

La revue Nyctalope

Depuis 2007, Nyctalope – revue annuelle originellement créée par les étudiants des Arts déco de Strasbourg puis reprise par Magnani en 2012 – sort de l’ombre en nous proposant les travaux de jeunes dessinateurs, illustrateurs et graphistes, ayant ou non déjà fait leurs preuves dans des publications de livres illustrés. Mélange de dessin contemporain, de graphisme et de bande dessinée, Nyctalope est un véritable atelier d’expériences plastiques, narratives, humoristiques et poétiques !

La revue pan

De leur côté, depuis 2013, Jérémie Fischer et Jean-Baptiste Labrune font retentir l’art d’une nouvelle génération d’auteurs à travers pan ! Cette revue lie étroitement les illustrations aux textes – que ce soit des poèmes ou des paragraphes en prose – afin d’équilibrer le rapport de force entre les deux et proposer ainsi une littérature totale.

pan c’est la rencontre de ces deux langages. Rencontre, parce qu’ici, les mots ne prêtent pas à l’image leur musique et leur force dramatique, l’image ne soumet pas au texte la puissance de son immédiateté. L’image et le texte ne sont pas esclaves l’un de l’autre. pan c’est la détonation qui se produit quand l’écriture et le dessin participent ensemble de la même œuvre.

(Extrait de l’édito du premier numéro de pan.)

Ces deux revues avant-gardistes se font le miroir d’une nouvelle illustration, celle de demain.

Des livres pour enfants ?

Julien Magnani se définit avant tout comme un éditeur de livres illustrés et non comme un éditeur spécialiste de la bande dessinée ou encore de l’album. La maison se construit peu à peu grâce aux « briques » que sont les artistes, pour la plupart issus des Arts déco de Strasbourg. Leurs points communs ? leur jeunesse, leur nouveau regard sur le monde et leur amour pour l’illustration :

  • Johanna Benz avec Pacho Rada, la légende ! donne vie au mythe d’un musicien sud-américain et vous surprendra par ses dessins colorés au feutre ;
  • Annabelle Buxton réinvente Max et les Maximonstres avec Le Tigre blanc : un monde fourmillant d’animaux, mis en images au travers d’une construction géométrique et d’assemblages de formes composites ;
  • Jérémie Fischer travaille à quatre mains avec l’auteur Jean-Baptiste Labrune. Il se démarque par ses illustrations jouant sur les formes, les ombres et les couleurs, notamment avec Le Veilleur de nuit et L’Éléphouris, une drôle d’histoire réalisée en papiers découpés ;
  • Camille Louzon nous enchante avec L’Oiseau oisif et Le Ventre de Basile, grâce à « une peinture faussement naïve, aux couleurs brutes, portée par une histoire à la poésie loufoque et au rythme irrésistible » ;
  • Margaux Othats nous raconte La Chasse, un livre qui propose une lecture intégrale à l’enfant passant par la mise en page, le format et les illustrations – des aquarelles et des dessins aux crayons de couleur ;
  • Simon Roussin, dont la palette s’exprime aussi bien en bandes dessinées qu’en livres illustrés ou en affiches sérigraphiées, est l’auteur des Aventuriers, du Bandit au colt d’or et de Ciné‑club ;
  • Julien Magnani, quant à lui, est l’auteur du Voleur des mers et de Maison, deux ouvrages dans lesquels nous retrouvons son goût pour les formes géométriques de l’école du Bauhaus.

Écrire des images avec Marion Fayolle

À l’image de la plupart des artistes présents au catalogue Magnani, Marion Fayolle nous transporte dans son univers poétique et surréaliste autant à travers son dessin qu’au moyen de ses mots.

Tout droit sortie des Arts déco de Strasbourg, elle copilote depuis 2009, avec Matthias Malingrëy et Simon Roussin, la revue de bandes dessinées et d’illustrations Nyctalope. Depuis, Marion Fayolle prend son envol en France mais également en Europe et aux États-Unis.

Un travail hybride

Son œuvre jongle entre la bande dessinée et les albums. Sa technique, unique en son genre, consiste en des tampons de couleur complétés par le dessin à l’encre. De 7 à 77 ans, on prend ainsi plaisir à découvrir ses ouvrages parus aux éditions Magnani. Le Tableau (2012) et Les Coquins (2014) sont un régal pour les yeux comme pour le moral et vous réserveront bien des surprises : une œuvre qui prend vie, ou des métaphores érotiques auxquelles vous n’auriez jamais pensé ! Dans un autre registre, la bande dessinée autobiographique La Tendresse des pierres (2013) vous emportera dans l’enfance et la sensibilité de l’artiste. Et l’aventure continue puisque son premier livre, L’Homme en pièces – publié chez Michel Lagarde en 2011 – est réédité par Julien Magnani en février 2016.

Vous pourrez aussi retrouver Marion Fayolle au travers des romans et des magazines qu’elle illustre régulièrement – Télérama, Psychologies magazine et le New York Times. Et, plus original encore, Marion Fayolle vous collera peut-être à la peau grâce à sa ligne de vêtements créée en collaboration avec la marque Cotélac en 2014.

Les acteurs de la rencontre

La rencontre est organisée par les étudiants du master 2 professionnel « Monde du livre » de l’université d’Aix-Marseille, en partenariat avec l’Île aux livres de la BMVR de Marseille.

Elle fait partie du projet annuel de master 2 en édition pour la jeunesse « La fabrique de l’album ». Un compte-rendu de la rencontre avec les éditions Magnani ainsi que de nombreux articles d’analyse des enjeux des métiers du livre seront disponibles sur ce même blog.

Vous pouvez retrouver toutes les informations relatives à la manifestation sur la page facebook de l’événement.

Personnage du Voleur des Mers tiré de l'ouvrage éponyme de Julien Magnani.

Personnage du Voleur des Mers tiré de l’ouvrage éponyme de Julien Magnani.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *