Les logiciels libres dans l’édition

 Le 21 mai 2012 avait lieu à l’Agence régionale du Livre PACA, une journée consacrée à l’édition ouverte qui abordait les thèmes des formats ouverts, du libre accès ainsi que des logiciels libres dans l’édition. Dans le cadre de cette rencontre professionnelle, Dimitri Robert est intervenu à la fois pour l’Aful mais également pour Libres à vous et a donc animé une conférence de présentation des logiciels libres et de leurs potentiels techniques.

Libres à vous est une société de services en informatique qui propose des formations et un accompagnement dans l’utilisation des logiciels libres en édition. Leur démarche s’inscrit dans le mouvement d’une démocratisation et d’une promotion du « libre » dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Ainsi, leurs formations concernent aussi bien l’usage et la maîtrise de ces logiciels, que la présentation de leurs aspects fonctionnels, démarche toujours inscrite dans la transmission des valeurs sociales et solidaires du  libre ». Dimitri Robert définit ainsi les axes qui orientent son activité :

Démocratiser l’utilisation des logiciels et ressources libres par l’intermédiaire de formations, présentations, ateliers, conseils, audits, créations graphiques et multimédia via les logiciels libres ; satisfaire les besoins d’utilisateurs mal couverts par l’offre logicielle propriétaire, n’en partageant pas la philosophie ou ne pouvant en assurer le coût, leur donner les moyens de maîtriser les techniques et les outils numériques d’accès et de production de l’information par les logiciels libres ; rendre accessibles les logiciels libres à tout potentiel bénéficiaire (citoyens, professionnels, associations, établissements d’enseignement, administrations, collectivités territoriales…), dans un souci d’éducation populaire, de partage des connaissances et d’échange de savoirs ; favoriser l’émergence d’un savoir-faire et d’une offre de services qualifiée et concurrentielle autour des logiciels libres ; installer des outils et solutions informatiques libres ; organiser et prendre part à des manifestations, ainsi que toute action jugée utile, pour la promotion des logiciels libres ; entretenir des relations et collaborer avec des organisations ayant un objet similaire ou complémentaire sur le plan local, national et international.

Il y a deux types de logiciels libres dans le domaine de l’édition : ceux pour préparer la matière première et ceux destinés à composer et à mettre en page. Il s’agit donc dans un premier temps de savoir quelle matière première nous avons à traiter et quel projet doit abriter nos données, à savoir un magazine, un livre, un tract ou encore une affiche. Cela nous permettra donc de définir les contraintes auxquelles nous devrons répondre en termes de résolution ou de définition et quant au choix des couleurs ou des tons directs. Il existe un logiciel pour chaque étape de travail, que cela concerne le fond ou la forme et il devient donc possible de maîtriser toute la chaîne graphique à l’aide des logiciels libres. Voici donc une présentation des logiciels libres qu’il est possible d’utiliser.

La production

Tout d’abord, pour traiter les images matricielles brutes, il y a GIMP (GNU Image Manipulation Program) qui servira principalement pour la retouche d’image. C’est donc un logiciel libre sous licence GPL qui donne le droit à l’utilisateur d’utiliser, d’étudier, de distribuer et de modifier le logiciel librement. Composé d’un noyau central solide qui permet la stabilité du logiciel, GIMP s’enrichit de modules ajoutés à l’interface pour intégrer d’autres fonctionnalités. Ce logiciel est doté de nombreuses fonctionnalités, de filtres et d’outils qui permettent une bonne prise en charge des projets nécessitant la retouche d’image. Ainsi, l’utilisateur pourra travailler le dessin artistique, faire des retouches photographiques, manipuler des images, faire du graphisme destiné au web et enfin traiter des vidéos. GIMP permettra de produire des images en RVB qui pourront se destiner à l’imion, le traitement en CMJN n’est pas géré de base par le logiciel mais peut l’être grâce à un plugin, cependant peu pratique à utiliser. On pourrait trouver en GIMP une alternative au célèbre Photoshop.

Pour toutes les images vectorielles il conviendra d’utiliser INKSCAPE. Il s’agit également d’un logiciel libre, sous licence GPL, qui se destine au travail de graphismes vectoriels, véritable outil de dessin conforme aux standards XML. Riche de nombreuses fonctionnalités, l’utilisateur pourra donc créer des objets, dessins, formes, textes, les manipuler pour enfin travailler sur le rendu. Il sera une bonne alternative au logiciel Illustrator.

En ce qui concerne le traitement de texte, on peut trouver en OpenOffice une solution dans le monde des logiciels libres, pour remplacer la suite Office. Il existe également d’autres logiciels comme la suite LibreOffice. OpenOffice est une véritable suite logicielle qui permet le traitement de texte mais également tout le travail bureautique. Riche de nombreuses fonctionnalités, il permet entre autres la conversion au format PDF et le suivi des modifications. Il facilite donc la manipulation des objets textuels en permettant le travail sur les styles. LibreOffice est un logiciel également développé par la communauté OpenOffice mais détaché du groupe Sun Microsystems l’ayant racheté.

L’assemblage

Nous avons donc fait un point sur les logiciels libres permettant la production d’éléments du travail éditorial, il s’agit maintenant de présenter le logiciel libre qui assurera l’assemblage. Scribus est un logiciel de PAO (Publication Assistée par Ordinateur) qui fera donc le travail de mise en page, également placé sous licence GPL. Il est un concurrent de QuarkX et d’InDesign. Ses principales fonctionnalités sont la mise en page, la création de présentations animées mais également des documents PDF. Ainsi, il permet la réalisation de livres, de magazines, de tracts ou de dépliants. Il permet l’imion en CMJN, en tons directs de documents importés avec leurs styles de nombreux logiciels différents. On peut également l’utiliser pour des documents destinés à l’affichage sur écran.

Ainsi, toute la chaîne éditoriale peut être réalisée à l’aide des logiciels libres ; la production, l’assemblage et le rendu ont donc trouvé une vraie alternative, gratuite et libre d’accès aux logiciels propriétaires.

Pour aller plus loin :


Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 16 septembre 2012

    […]  Le 21 mai 2012 avait lieu à l'Agence régionale du Livre PACA, une journée consacrée à l'édition o…  […]

  2. 17 septembre 2012

    […] Le 21 mai 2012 avait lieu à l’Agence régionale du Livre PACA, une journée consacrée à l’édition ouverte qui abordait les thèmes des formats ouverts, du libre accès ainsi que des logiciels libres dans l’édition. Dans le cadre de cette rencontre professionnelle, Dimitri Robert est intervenu à la fois pour l’Aful mais également pour Libres à vous et a donc animé une conférence de présentation des logiciels libres et de leurs potentiels techniques…  […]

  3. 17 septembre 2012

    […] Le 21 mai 2012 avait lieu à l’Agence régionale du Livre PACA, une journée consacrée à l’édition ouverte qui abordait les thèmes des formats ouverts, du libre accès ainsi que des logiciels libres dans l’édition. Dans le cadre de cette rencontre professionnelle, Dimitri Robert est intervenu à la fois pour l’Aful mais également pour Libres à vous et a donc animé une conférence de présentation des logiciels libres et de leurs potentiels techniques.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *