Coup de cœur sur le salon : Supermoyen – Susie Morgenstern

Susie Morgenstern
Supermoyen
École des Loisirs, coll. « Mouche », 2011, 67 p., 8 €.

Susie Morgenstern est aujourd’hui un auteur trop connu pour passer inaperçu (La Sixième est toujours utilisé dans les collèges). Faisant cas des faits d’école et des cours de récréation, elle offre ici l’histoire d’un « supermoyen », un garçon se jugeant plus banal que banal. Réalisées par Claude Dubois, les illustrations sont simples mais expressives. Elles s’associent au texte sans jamais en briser la cadence, nous montrant les faits et gestes d’Alexandre, enfant désespéré par ce qu’il appelle sa « banalité ». Toutefois, l’arrivée d’un piano dans sa vie va modifier son comportement et sa vision des choses : peu à peu ce piano va devenir son catalyseur, l’aidant à exprimer ses émotions. C’est lentement qu’Alexandre va se rendre compte que la « banalité » n’est pas synonyme d’ignorance ou d’oubli. Au contraire, elle peut dissimuler des secrets et des trésors. Il s’avère aussi que son ami a une connaissance importante des jeux de vidéo ; que la fille dont il est amoureux adore la poésie et que, lui-même, fait preuve d’une grande habilité au piano. Voilà un livre qui explique qu’être à la moyenne n’est pas une tare, pas plus que d’être banal. Ce qui compte, ce que les parents apprécieront, c’est de s’intéresser au monde.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *