Ainsi font, font, font… les éditions Didier Jeunesse: rencontre publique à la BMVR Alcazar le 12 mars 2015

Rencontre publique avec les éditions Didier Jeunesse, licence CC for Master pro "Mondes du livre" AMU
Rencontre publique avec les éditions Didier Jeunesse
licence CC for Master pro “Mondes du livre” AMU

Les étudiants du master professionnel « Monde du livre » en collaboration avec l’Île aux livres sont là pour vous accueillir à cette rencontre « Ainsi font, font, font… les éditions Didier Jeunesse ». En compagnie de Michèle Moreau et Loïc Boyer, nous explorerons trois de leurs collections destinées aux tout-petits.

Lire la suite Ainsi font, font, font… les éditions Didier Jeunesse: rencontre publique à la BMVR Alcazar le 12 mars 2015

Bibliocratie ou l’éditeur à compte de lecteur

Logo  Bibliocratie , avec l'aimable autorisation de l'auteur, © Bibliocratie
Logo Bibliocratie , avec l’aimable autorisation de l’auteur, © Bibliocratie

Avec plus de 70 000 titres publiés par an, nombreux sont les auteurs qui ne trouvent pas le succès auprès des maisons d’édition conventionnelles. Ils cherchent alors de nouveaux moyens de financement mais surtout de publication, comme l’autoédition ou encore l’édition à compte d’auteur. Ainsi, après le succès de My Major Company pour le domaine musical, c’est au tour de l’édition d’expérimenter depuis quelques années le concept de crowdfunding1, ou financement participatif du public, et donc de lancer un nouveau principe de maison d’édition : les éditions à compte de lecteur.
2009 voit donc apparaître les éditions Sandwave, une maison d’édition belge de bande dessinée communautaire qui publie en 2011 le premier album financé par les « édinautes2 » : Il Pennello. À partir de cet essai et pour voir plus d’auteurs inconnus publiés, de nouvelles maisons d’édition voient le jour : Bibliocratie en fait partie.

« Défendez votre livre, vos lecteurs le publieront 3 » Lire la suite Bibliocratie ou l’éditeur à compte de lecteur

Les changements de TVA ont-ils un réel impact sur la lecture ?

 Kindle 3 , Kodomut.com, 2010
Kindle 3 , Kodomut.com, 2010

Le taux de TVA des livres numériques en Italie vient de baisser et d’atteindre les mêmes 4 % qui touchent le livre papier. Si pour l’instant les réactions italiennes semblent positives, c’est l’occasion de faire le point sur la TVA des livres imprimés et numériques en France et en Europe et ses conséquences directes sur les achats et les pratiques de lecture en général. Lire la suite Les changements de TVA ont-ils un réel impact sur la lecture ?

Les commémorations de 2014 : une frénésie éditoriale

Magazine Beaux Arts, hors-série avril 2014, La grande guerre en bd
La Grande Guerre en bande dessinée, Beaux Arts, hors-série du 17 avril 2014

2014 fut une année riche en commémoration, avec le centenaire de la première guerre mondiale ainsi que le soixante-dixième anniversaire du Débarquement en Normandie. Les commémorations ont été lancées très tôt en France par une allocution de François Hollande à l’Élysée en date du 7 novembre 2013. Toutes ces célébrations résultent d’une forte volonté politique, et bénéficient d’une couverture médiatique conséquente, ce qui engendre des espoirs de vente importants pour le monde de l’édition. Il n’en fallait pas plus pour que les éditeurs s’engouffrent dans la brèche et inondent les établis des libraires en quête du fameux achat d’impulsion. En effet, l’on a pu constater que la production a été précoce, large et étalée dans le temps. Christine Ferrand, rédactrice en chef de Livre Hebdo, indique ainsi dans l’édito du n°999, « Jamais les commémorations n’auront autant nourri l’édition ».

Si cette allocution présidentielle semble prématurée – en effet ce n’est que le 3 août 1914 que la France entre dans le conflit après la déclaration de guerre allemande – les maisons d’édition françaises avaient déjà, dès le second semestre 2013, préparé une première salve de publications. En tout pour ce second semestre 2013 ont été imprimés 126 rééditions et nouveautés selon Livre Hebdo. À ce chiffre déjà impressionnant s’ajoutent les quelques 500 titres publiés – dont 242 uniquement sur la seconde guerre mondiale, la Libération et le D-Day – en 2014 sur ces deux conflits avant la rentrée littéraire, toujours selon les données de Livre Hebdo.

Lire la suite Les commémorations de 2014 : une frénésie éditoriale

PirateBox et BiblioBox, défense de la neutralité du net et mise en valeur des communs

Library Box/BiblioBox/Energy Box/Pirate Box
Library Box, ActuaLitté, CC BY-SA

À l’origine, PirateBox et neutralité du net

En 2010 le professeur d’art américain David Darts crée la PirateBox, dispositif conçu pour permettre l’échange et le partage de ressources numériques entre particuliers. Comment fonctionne la Box ? C’est simple, elle est constituée d’un routeur dont l’usage initial est légèrement détourné, et d’un dispositif de stockage d’information de type clé USB ou disque dur externe créant ainsi un réseau sans fil transportable n’importe où. La PirateBox présente la caractéristique d’être déconnectée d’Internet. Une fois connecté à cette dernière impossible de surfer sur le web, et l’échange des données se fait de manière anonyme puisque rien n’est loggé. Son utilisation reste cependant locale, une box ne pouvant émettre que dans un rayon d’une trentaine de mètres. C’est donc dans un contexte politique et militant affirmé que la PirateBox a vu le jour. Elle vise à défendre une conception de la neutralité du Net trop souvent attaquée, à travers les principes de surveillance, et permet de ne plus se poser la question des DRM, qui sont des systèmes de gestion des droits sous formes de verrous numériques.

Lire la suite PirateBox et BiblioBox, défense de la neutralité du net et mise en valeur des communs

Kindle Unlimited : nouvelle levée de bouclier contre Amazon

Kindle Amazon, fin d'abonnement
E-Ink, Vincent Lee, CC BY -NC-SA

700 000 e-books pour 9,99 euros par mois, c’est l’offre que propose Amazon depuis décembre, le premier mois d’abonnement à Kindle Unlimited est à 0,99 euro, à condition de s’abonner avant le 10 janvier 2015.
Illimitée, oui, mais dans une certaine mesure tout de même car au onzième livre téléchargé par mois, il faut en rendre un…
Ne sont accessibles que 20 000 titres en français, venant d’éditeurs comme Fleurus (jeunesse), Eyrolles (pratique) mais aussi de plus petites maisons en quête de visibilité comme Bragelonne (fantastique), Jouvence (bien-être), Musardine (érotisme)… des livres du domaine public tels Les Misérables de Victor Hugo, l’Encyclopedia Universalis et beaucoup d’auto-édition. On retrouve quelques best-sellers comme Harry Potter car J.K. Rowling, éditée en France par Gallimard, a conservé ses droits numériques et passé des accords en direct, mais cela reste très marginal.

Lire la suite Kindle Unlimited : nouvelle levée de bouclier contre Amazon

Workflow

Au début de notre « projet tutoré » et lors de la reprise de ce carnet de recherche Monde du Livre, nous nous sommes constitués en une équipe semblable sommairement à celle d’une revue, reprenant les postes principaux afin de nous familiariser au monde professionnel, au travers de nos études.
Afin que personne ne soit lésé pendant ce travail et que tout le monde s’investisse pendant les différentes étapes de la production d’un billet, il a été mis en place un workflow1 ainsi que le détail des tâches effectuées par chacun en fonction du travail qu’il a choisi et voici le résultat :

Workflow
Workflow, Steffie Deroy, CC BY 

Lire la suite Workflow

  1. Ce procédé sert à décrire le circuit de validation, les tâches à repartir entre les différents acteurs d’un processus (ici celui de la publication), les délais, les modes de validation, et à fournir à chacun des acteurs les informations nécessaires à l’exécution de leur tâche. Il permet généralement un suivi et identifie les acteurs en précisant leur rôle et la manière de le remplir au mieux. source Wikipédia []

Le Learning Center, avenir des bibliothèques universitaires ?

Université de Lille 1-BU
Université de Lille 1-BU, Damien Pollet, CC BY-SA

Baisse des prêts de livres, de la fréquentation, fermetures récentes de bibliothèques universitaires au Canada et aux États-Unis… peut-être faut-il se questionner sur le rôle et l’avenir des BU. Lieux d’apprentissage par excellence, les BU regorgent de ressources, mais les modalités d’accès à l’information ont changé : 99% des recherches commencent aujourd’hui sur Google, la BU n’est donc plus la seule détentrice d’informations ni le lieu premier des recherches. Il est nécessaire de rappeler que l’objectif principal des BU est le service rendu aux étudiants… et non la conservation des collections !

L’impact et l’attrait de la BU ne seront maximaux que si les bibliothèques universitaires investissent les terrains des étudiants : avoir une application smartphone qui permettrait l’accès au catalogue, aux informations, ou une politique de formation aux techniques de recherche. Les « Learning Centers », centres de documentation où l’apprentissage se fait par expérimentation pratique au sein de lieux ultra-connectés, sont une mine d’inspiration pour renouveler l’approche des BU à leurs usagers et à l’accès aux connaissances.

Lire la suite Le Learning Center, avenir des bibliothèques universitaires ?

La gratuité en bibliothèque

Zone libre
Signaletique zone libre, BUdelavenir, CC BY-NC-SA

Les villes de Dijon et Besançon ont récemment opté pour la gratuité totale des inscriptions pour leurs usagers, relançant le débat autour de la gratuité dans les bibliothèques publiques au niveau local. Le 18 novembre 2014 était réuni, sous l’égide de l’ACCOLAD (Agence régionale de coopération), un ensemble de bibliothèques franc-comtoises et bourguignonnes pratiquant, ou non, la gratuité des inscriptions, pour un moment de débat précédé par une conférence animée par le cabinet Larderet (cabinet de formation à destination des bibliothèques). Une journée qui a permis de balayer toutes les problématiques entourant la gratuité : conséquences financières, objectifs, intégration à une politique d’établissement, importance de la communication.

Lire la suite La gratuité en bibliothèque

Le livre au centre de tous les débats