Joanna Concejo, les visages du lointain

Deux patineuses habillées dans le style début XXe siècle sont dessinées sur une page de calendrier datée du 20 janvier 1952
Joanna Concejo, Les patineuses, 2014 Graphite sur page de calendrier ancien 8,4 x 12 cm, courtesy de l’artiste

Faire entrer en résonance le patrimoine des Musées de Montbéliard et la création contemporaine, proposer des expositions dans lesquelles les artistes capturent l’âme d’un lieu pour proposer un agencement voire des créations inédites, telle est l’une des constantes des expositions temporaires proposées par les Musées de Montbéliard. Sarkis, invité pour une exposition au Musée du Château des ducs de Wurtemberg en 2014, a ainsi retravaillé son projet Panthéon en associant les signatures imaginaires au néon bleu des illustres « panthéonisés » de Paris à des photographies d’anonymes du Pays de Montbéliard du début du XX siècle, présentées en grand format, sans retouche ni rognage et issues des collections de plaques photographiques des Musées.

L’exposition « Joanna Concejo : les visages du lointain » a été proposée jusqu’au 15 mars 2015 à l’occasion des festivités autour du marché de Noël, dans le cadre d’un nouveau cycle annuel : « Dessiner le monde », dont le propos est la création de dessins originaux par un artiste invité, inspirés par les collections ou le patrimoine de la ville. Figuration, narration et couleurs en sont les maîtres mots. Joanna Concejo, plasticienne et illustratrice d’origine polonaise, explore justement par son travail la notion du temps – de par sa technique d’illustration notamment – et présente un imaginaire proche du conte. Elle a par ailleurs illustré différents contes et albums à destination de la jeunesse, auprès des éditions du Rouerge, des éditions Notari et de l’Atelier du Poisson Soluble pour la France. Son dernier album, Quand les groseilles seront mûres, est sorti le 16 mars 2015.

Lire la suite Joanna Concejo, les visages du lointain

Entretien avec Nicole Bary des Éditions Métailié

logo Métailié
logo des éditions Métailié

Le vendredi 13 février 2015, les étudiants du master « Monde du livre » ont eu le plaisir d’accueillir Nicole Bary au sein de l’université d’Aix-Marseille.
Nicole Bary est traductrice de l’allemand, directrice de l’association Les Amis du Roi des Aulnes, co-organisatrice de la manifestation « Lettres d’Europe et d’ailleurs » et directrice de la collection « Bibliothèque allemande » des Éditions Métailié, depuis vingt ans. À ce jour, la collection rassemble quinze traducteurs (dont quatre principaux), vingt et un auteurs et trente-huit titres.
Les étudiants du master 2 partagent avec vous les points essentiels de cette rencontre littéraire qui a duré deux heures. Lire la suite Entretien avec Nicole Bary des Éditions Métailié

Renouer avec le désir de lire: les Espaces Lecture dans les quartiers, Marseille

Document issu du site d’Atd Quart Monde. Les droits de reproduction sont réservés et limités.
Document issu du site d’Atd Quart Monde. Les droits de reproduction sont réservés et limités.

Le Printemps de la Francophonie qui se déroule jusqu’à fin avril, nous prouve que les initiatives en faveur de la lecture et de l’expression de chacun ne manquent pas, mais aussi, que les difficultés par rapport à la lecture sont toujours présentes dans nos villes. Lire la suite Renouer avec le désir de lire: les Espaces Lecture dans les quartiers, Marseille

Trois questions à… Frantz Olivié, des éditions Anacharsis

Logo des éditions Anacharsis, Copyright : Éditions Anacharsis.

Nous avons rencontré Frantz Olivié, l’un des deux cofondateurs de la maison d’édition toulousaine Anacharsis, qui vient de fêter ses quinze ans d’existence. À l’origine, Anacharsis est le nom d’un personnage des récits d’Hérodote, qui était venu à Athènes s’initier à la philosophie avant de retourner chez les barbares pour leur transmettre son savoir. Ce nom a beaucoup servi de nom de plume pour les auteurs au fil des siècles et illustre parfaitement la volonté de la maison d’édition de proposer aux lecteurs un autre regard sur le monde. D’abord créée comme une association par deux amis amoureux des livres, les éditions Anacharsis ont grandi et acquis au fil du temps une certaine renommée… Lire la suite Trois questions à… Frantz Olivié, des éditions Anacharsis

Trois questions à Dominique Bordes

Vilnius Poker de Ricardas Cavelis,  éditions Monsieur Toussaint Louverture, parution prévue en mars 2015
Vilnius Poker de Ricardas Cavelis, éditions Monsieur Toussaint Louverture, parution prévue en mars 2015. Copyright de la couverture :  éditions Monsieur Toussaint Louverture

Nous avons rencontré Dominique Bordes, éditeur et fondateur de la maison d’édition Monsieur Toussaint Louverture, cet hiver à la librairie Histoire de l’œil à Marseille, où nous avons eu la chance de découvrir son catalogue aux titres si atypiques.

Aujourd’hui nous posons à ce jeune éditeur toulousain quelques questions.

Interview réalisée par téléphone le 27 janvier 2015. Lire la suite Trois questions à Dominique Bordes

Quel avenir pour les comics sur Internet ?

Comic Books, de Sam Howzit, 2012, Licence CC BY
Comic Books, de Sam Howzit, 2012, Licence CC BY

Résumé : Les comics, ces bandes dessinées appartenant à la culture américaine, ont commencé à obtenir il y a vingt ans une certaine reconnaissance et à cette même époque ont dû s’adapter à l’apparition du numérique. Ainsi, Internet permet une meilleure accessibilité à ce genre, que ce soit pour les lecteurs qui peuvent acheter des comics numériques (simples versions homothétiques du papier), lire des centaines de webcomics disponibles gratuitement sur la toile, ou bien découvrir de nouveaux formats comme le TurboMedia, créé nativement pour le Web. Les lecteurs assidus peuvent même proposer leur propre contenu, qu’il s’agisse de critiques, de comptes rendu ou d’analyses, grâce à des sites, blogs, et pour les vidéastes, grâce à des plateformes comme YouTube. Pour les artistes, le Web devient un lieu d’exposition et de partage qui leur permet parfois de se créer un lectorat, argument de poids lors de la présentation d’un projet à un éditeur. Les éditeurs semblent suivre cette évolution avec intérêt, et proposent de nouveaux formats pour leurs lecteurs.

Abstract: Comics, short for comic books, originally a purely American type of visual novel, achieved true recognition about twenty years ago, and therefore at a time when digital media were beginning to flourish. The Internet made them more accessible in various forms: digital versions (the content being identical to the paper version), free webcomics for browsing (in their hundreds) and new formats such as the TurboMedia, tailor-made for cyberspace. Readers can even submit their own content, such as reviews, reports or analysis, thanks to websites, blogs and, for videobloggers/vloggers, platforms like YouTube. Today, the Internet has become a place where artists can exhibit and share their work, sometimes allowing them to create their own followings. For anyone submitting a project to publishers, who follow this evolution with interest, and offer new reading formats to their readers, this is not a negligible concern.
(Traduction : Gregory Lamula, membre du carnet EN-globe)

Lire la suite Quel avenir pour les comics sur Internet ?

Ainsi font, font, font… les éditions Didier Jeunesse: rencontre publique à la BMVR Alcazar le 12 mars 2015

Rencontre publique avec les éditions Didier Jeunesse, licence CC for Master pro "Mondes du livre" AMU
Rencontre publique avec les éditions Didier Jeunesse
licence CC for Master pro “Mondes du livre” AMU

Les étudiants du master professionnel « Monde du livre » en collaboration avec l’Île aux livres sont là pour vous accueillir à cette rencontre « Ainsi font, font, font… les éditions Didier Jeunesse ». En compagnie de Michèle Moreau et Loïc Boyer, nous explorerons trois de leurs collections destinées aux tout-petits.

Lire la suite Ainsi font, font, font… les éditions Didier Jeunesse: rencontre publique à la BMVR Alcazar le 12 mars 2015

Bibliocratie ou l’éditeur à compte de lecteur

Logo  Bibliocratie , avec l'aimable autorisation de l'auteur, © Bibliocratie
Logo Bibliocratie , avec l’aimable autorisation de l’auteur, © Bibliocratie

Résumé : Nombreux sont les jeunes auteurs qui cherchent une maison d’édition qui voudrait les publier, mais peu d’entre eux parviennent à atteindre cet objectif. En effet, avec plus de 70 000 titres publiés par an, les maisons d’édition recherchent surtout des auteurs qui représentent des « valeurs sûres » pour ne prendre que peu de risques. Pour palier ce phénomène, de nouveaux concepts de maisons voient le jour dont les maisons d’édition à compte d’auteur mais aussi des maisons d’édition à compte de lecteur. Ces dernières fonctionnent sur le principe du crowdfunding et c’est aussi sur ce modèle que Bibliocratie repose.

Abstract : There are many young writers in search of an editor willing to publish their works, but very few of them actually secure a contract. With over 70,000 books published each year, editors reluctant to take risks only work with authors they deem to be ‘safe bets’. In order to circumvent this, new forms of publishing have appeared such as the self-powered and people-powered publishing houses. Crowdfunding is the key word here; it is also the model on which Bibliocracy is based.
(Traduction :  membres du carnet EN-globe)

Lire la suite Bibliocratie ou l’éditeur à compte de lecteur

Les changements de TVA ont-ils un réel impact sur la lecture ?

 Kindle 3 , Kodomut.com, 2010
Kindle 3 , Kodomut.com, 2010

Le taux de TVA des livres numériques en Italie vient de baisser et d’atteindre les mêmes 4 % qui touchent le livre papier. Si pour l’instant les réactions italiennes semblent positives, c’est l’occasion de faire le point sur la TVA des livres imprimés et numériques en France et en Europe et ses conséquences directes sur les achats et les pratiques de lecture en général. Lire la suite Les changements de TVA ont-ils un réel impact sur la lecture ?

Les commémorations de 2014 : une frénésie éditoriale

Magazine Beaux Arts, hors-série avril 2014, La grande guerre en bd
La Grande Guerre en bande dessinée, Beaux Arts, hors-série du 17 avril 2014

2014 fut une année riche en commémoration, avec le centenaire de la première guerre mondiale ainsi que le soixante-dixième anniversaire du Débarquement en Normandie. Les commémorations ont été lancées très tôt en France par une allocution de François Hollande à l’Élysée en date du 7 novembre 2013. Toutes ces célébrations résultent d’une forte volonté politique, et bénéficient d’une couverture médiatique conséquente, ce qui engendre des espoirs de vente importants pour le monde de l’édition. Il n’en fallait pas plus pour que les éditeurs s’engouffrent dans la brèche et inondent les établis des libraires en quête du fameux achat d’impulsion. En effet, l’on a pu constater que la production a été précoce, large et étalée dans le temps. Christine Ferrand, rédactrice en chef de Livre Hebdo, indique ainsi dans l’édito du n°999, « Jamais les commémorations n’auront autant nourri l’édition ».

Si cette allocution présidentielle semble prématurée – en effet ce n’est que le 3 août 1914 que la France entre dans le conflit après la déclaration de guerre allemande – les maisons d’édition françaises avaient déjà, dès le second semestre 2013, préparé une première salve de publications. En tout pour ce second semestre 2013 ont été imprimés 126 rééditions et nouveautés selon Livre Hebdo. À ce chiffre déjà impressionnant s’ajoutent les quelques 500 titres publiés – dont 242 uniquement sur la seconde guerre mondiale, la Libération et le D-Day – en 2014 sur ces deux conflits avant la rentrée littéraire, toujours selon les données de Livre Hebdo.

Lire la suite Les commémorations de 2014 : une frénésie éditoriale

Le livre au centre de tous les débats