Coup de cœur sur le salon : Le Printemps des 999 têtards – Ken Kimura, Yasunari Murakami

Ken Kimura, Yasunari Murakami
Le Printemps des 999 têtards
Traduit du japonais par Paul Paludis.
Éditions Autrement Jeunesse, 2010, 39 p., 12,50 €.

Couverture

Le printemps est là.Il est temps pour Maman grenouille de réveiller ses 999 petits, qui dorment sous terre : « Debout tout le monde ! » Aussitôt, les bébés grenouilles s’animent, ouvrent tout grands leurs yeux. Mais un ronflement se fait entendre…

L’histoire du Printemps des 999 têtards tient dans un mouchoir de poche : de la vieille tortue à la colonie de coccinelles, nos tonitruants têtards vont aller de surprise en surprise, s’émerveillant devant chaque nouvelle découverte, ivres de joie lorsqu’il s’agira de s’écrier : « Debout là-dedans, c’est le printemps ! » (et gare aux animaux qui oseraient encore somnoler). Après 999 têtards (2005) et 998 têtards (2007), Autrement Jeunesse a choisi de publier en France le troisième livre des Japonais Ken Kimura et Yasunari Murakami. Et pour notre plus grand bonheur, car ce dernier album se révèle tout aussi réussi que les précédents, tant au niveau de son histoire que de sa force graphique. L’humour est en effet au rendez-vous, sur un texte simple mais bien rythmé. Ce dernier est associé à un dessin minimaliste, avec un décor réduit à l’essentiel (un fond blanc, quelques brins d’herbe…) et une palette chromatique restreinte, ce qui confère à l’ensemble une très grande expressivité. Enfin, la poésie est omniprésente, notamment à travers l’image (ô combien nippone !) de la floraison des cerisiers, un décor devant lequel grenouilles et tortue s’arrêtent un instant pour en savourer la beauté. En bref : un livre drôle et rafraîchissant, à lire dès 4 ans.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.