Coup de cœur sur le salon : Petites histoires pour les enfants qui s’endorment très vite – Carl Norac, Thomas Baas

Carl Norac, Thomas Baas
Petites histoires pour les enfants qui s’endorment très vite
Éditions Sarbacane, 2008, 56 p., 14,50 €.

Petites histoires pour les enfants qui s'endorment vite - CouvertureTout est dit dans le titre. Les enfants qui ne veulent pas dormir exaspèrent les parents, mais qu’en est-il de ceux qui s’endorment trop vite ? Aucun conte n’est terminé, aucune conclusion tirée. Carl Norac décide donc de réparer cette injustice en leur offrant enfin la possibilité de lire le dénouement d’une histoire. Cet album compte autant de récits que de pages. Avec énormément d’humour, l’auteur traite de problèmes existentiels de tout un chacun, comme ce lutin trop grand qui se trouve malheureusement confondu avec les passants ou encore ce poussin tout gris qui veut absolument attraper la jaunisse. Le style est bref, concis. Efficace. Les histoires s’étirent à deux ou trois phrases maximum. La rêverie fait partie intégrante de l’ouvrage ; l’histoire d’un baleineau idiot qui passe tous ses étés dans une flaque d’eau se mêle avec celle d’un bagage qui rêve de voyager et qui finalement se retrouve dans un autre étage. Des jeux de mots en abondance, des illustrations expressives et minimalistes de Thomas Baas, une écriture poétique font de cet album de jeunesse un livre qui séduira autant les petits que les plus grands.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.