Coup de cœur sur le salon – Dans la forêt du paresseux, Anouck Boisrobert et Louis Rigaud

© hélium

Anouck Boisrobert et Louis Rigaud
Dans la forêt du paresseux
Hélium, 2011, 12 p., 15,90€

«Dans la forêt du paresseux, tout est doux, tout est vie et le paresseux — le vois-tu ? — se balance tendrement dans les feuilles.» Nous sommes en Amazonie. Le paresseux dans la forêt, accroché à sa branche, n’a pas l’air de remarquer ce qui se passe autour de lui. Pourtant, peu à peu la forêt rétrécit, jusqu’à ce que son arbre soit le seul restant. Les oiseaux se sont tus, et même les hérissons se sont enfuis. Cependant les bulldozers s’activent. La forêt résonne de leurs bruits. Les pages découpées s’articulent et amenuisent continuellement la forêt. Elle qui regorgeait d’oiseaux de toutes les couleurs et d’arbres aux différentes teintes de vert ne laisse que des pages blanches. Le paresseux se réveillera-t-il à temps ? Les illustrations d’Anouck Boisrobert rendues vivantes par le travail de mise en volume de Louis Rigaud ont pour but de sensibiliser petits et grands à la triste réalité de la déforestation, phénomène qui engendre d’ailleurs la disparition de certaines espèce animales dont le paresseux fait partie. Une interrogation en images 3D sur l’impact de l’homme sur la nature. Pari réussi pour le duo qui avait déjà travaillé ensemble sur le livre Popville paru en 2009 aux éditions Hélium également.

 

Petit plus sur le site de Louis Rigaud pour les curieux : http://ludocube.fr/portfolio/livre/dans-la-foret-du-paresseux


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.