L’application Plume : une nouvelle alternative pour inciter les enfants à la lecture et à l’écriture

L’application Plume inspirée de Maria Montessori

Maria Montessori pense que l’enfant peut apprendre seul. Lorsque l’enfant expérimente et crée, il entre dans une phase d’apprentissage inconsciente. Inspirée par cette pédagogie, Aude Gueneau – professeur de français au collège – décide de développer sa propre méthode de lecture à l’aide du numérique. Après s’être aperçue que les enfants écrivent très peu avant leur entrée en sixième, elle décide de créer un outil personnalisé pour que chaque enfant puisse écrire : l’application Plume. Aude Gueneau pense que « Les outils numériques et les écrans, bien utilisés, sont un extraordinaire moyen d’éduquer, de faire progresser et d’accompagner un enfant sur la voie de son accomplissement personnel[1] ». L’application Plume existe depuis 2017 et est déjà intégrée au programme de l’éducation nationale. Elle a également été récompensée par la fabrique Aviva. Avec son application, Aude Gueneau a pu prouver que le numérique et les écrans permettent aux jeunes lecteurs de prendre du plaisir à écrire tout en découvrant le plaisir de la lecture avec des histoires adaptées à leur niveau de lecture.


L’application Plume, qu’est-ce que c’est ?

L’application Plume est une application pour découvrir la lecture et l’écriture. Elle propose aux jeunes lecteurs de lire le premier chapitre d’une histoire. Après sa lecture, l’enfant écrit alors librement la suite de son histoire. En proposant une application, Aude Gueneau offre au jeune lecteur la possibilité d’écrire sur une semaine une histoire complète, à raison d’un chapitre par jour. Ceci permet de susciter l’attention de l’enfant et de le rendre acteur de sa lecture. L’application est destinée aux enfants âgés entre 8 et 11 ans et elle propose des histoires très diverses comme « l’île mystérieuse » ; « le palais merveilleux » ; « la forêt enchantée » ; « la chaumière perdue ». Ces histoires à compléter par l’enfant deviennent ainsi uniques et le jeune lecteur devient le co-auteur de l’histoire. D’un point de vue pratique l’application propose, durant un essai gratuit, un chapitre et invite l’enfant à écrire la suite pour accéder au chapitre suivant. Très ludique l’application est reconnaissable grâce à son logo, une petite chouette, symbole de connaissance et de sagesse. Avec des couleurs pastel et un graphisme doux, l’application Plume offre un outil pour aider les enfants à l’apprentissage de la lecture. Pour 9,90 euros par mois, l’enfant obtient deux histoires de sept chapitres par mois, avec deux « corrections » types, des conseils d’écriture, ainsi que le PDF de l’histoire de l’enfant avec des illustrations.


La réception de l’application Plume auprès des parents

Cette application a séduit de nombreuses enseignantes[1] et orthophonistes. Aude Gueneau a aussi expérimenté son application dans des classes de réseau prioritaire (REP).

Certains parents nous ont dit : « C’est super, mon enfant fait moins de fautes d’orthographe. C’est bizarre, quand on fait une dictée il fait beaucoup de fautes alors que quand il écrit pour Plume il n’en fait presque pas », mais en fait c’est logique : l’enfant donne une telle valeur à ce qu’il produit lui-même qu’il mobilise au maximum ses connaissances pour faire le mieux possible. C’est dans ces conditions que l’enfant progresse réellement, là où il est actif dans l’apprentissage (à l’inverse d’exercices comme la dictée par exemple)[2].

Grâce aux retours des parents, Aude Gueneau confirme l’efficacité de cet outil qui facilite l’apprentissage de la lecture et de l’écriture chez les enfants. Ainsi, l’application Plume n’est pas véritablement une méthode de lecture et d’écriture mais plutôt un outil ludique pour rendre les enfants autonomes et créatifs à travers un atelier d’écriture. Le numérique peut ainsi être un support pour permettre aux enfants d’écrire. Aude Gueneau cherche également à développer son application à des fins d’apprentissage des langues, en proposant son concept en anglais pour que les enfants après 11 ans puissent écrire dans une autre langue.

Plume, une application innovante qui mérite toute notre attention !

Bibliographie

Application Plume : https://www.plume-app.co/ (consulté le 23/03/19)

Page Facebook : https://www.facebook.com/plumeapp/ (consulté le 23/03/19)

Le Point : https://www.lepoint.fr/education/une-methode-originale-pour-inciter-les-enfants-a-lire-et-a-ecrire-15-07-2018-2236273_3584.php (consulté le 23/03/19)

http://www.lecoledailleurs.fr/plume-chatouillons-lecriture/ (consulté le 23/03/19)

https://www.forbes.fr/femmes-at-forbes/plume-la-start-up-qui-donne-aux-enfants-le-gout-de-lecriture-et-de-la-lecture/?cn-reloaded=1 (consulté le 23/03/19)

https://blog.plume-app.co/autre/rencontre-avec-claire-blondel-il-faut-arreter-de-diaboliser-le-numerique/?fbclid=IwAR1x_YeyjL9-MzmX0QRb4fYpLju4b_-nVQYdGXwuFHjJpbTSElSrD1hH6bg (consulté le 23/03/19)

http://www.lesce2deblanchedecastille.com/nous-chatouillons-l-ecriture-avec-plume-a144572786 (consulté le 23/03/19)

https://www.soonsoonsoon.com/le-monde-de-demain-selon-aude-gueneau (consulté le 23/03/19)


[1] http://www.lesce2deblanchedecastille.com/nous-chatouillons-l-ecriture-avec-plume-a144572786

[2] https://www.soonsoonsoon.com/le-monde-de-demain-selon-aude-gueneau

[1] Application Plume : https://www.plume-app.co/


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Baqué dit :

    Pas mal du tout, mais plutôt cher pour une utilisation à l’année : 90 euros pour une classe.
    Dans une école REP ayant 8 classes du CE2 au CM2, c’est totalement inabordable… et c’est bien dommage !

Répondre à Baqué Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.